À votre service > Des solutions sur-mesure

Les vidéos sur internet

C’est en avril 2005 qu’apparaît la première vidéo mise en ligne sur YouTube. Depuis les technologies internet se sont bien développées, et il est devenu relativement facile de mettre en ligne et de partager une vidéo sur son site internet. Ce qui est plus compliqué, c’est d’assurer l’universalité de la diffusion de la vidéo sur l’ensemble des navigateurs utilisés par les internautes.

La méthode la plus simple et la plus rapide pour partager une vidéo sur votre site internet consiste à utiliser le service de sites tiers. Ce service est la plupart du temps gratuit, mais il peut être payant selon les modalités retenues. Citons parmi les plus connus YouTube, Dailymotion ou Viméo. Cependant, le principal inconvénient de cette méthode réside dans le fait que vous restez dépendant de la disponibilité réelle du site tiers (évolution des codes d’insertion si mise à jour des technologies utilisées, pannes de serveurs, piratage, etc.). D’autre part, la gratuité du service implique que vous pourrez avoir de la publicité diffusée à la suite ou pendant votre vidéo.

Une seconde méthode consiste à utiliser les formats FLV et SWF du logiciel Flash d’Adobe. Cette solution, bien qu’un peu technique et nécessitant de maîtriser le logiciel Flash, est très efficace et permet de paramétrer très précisément le pavé de contrôle de la vidéo (charte graphique, boutons, actions, options de lecture, etc.). Cependant, cette solution n’est pas optimale, car malheureusement elle n’est pas supportée par toutes les plates-formes, notamment par iOS par exemple pour les iPhone et les iPad…

Si l’on veut permettre au plus grand nombre des navigateurs modernes d’assurer la diffusion de la vidéo, sans passer par les services d’un site tiers, la meilleure solution est de passer par la balise « video » d’HTML5. Cette dernière permet de jouer une vidéo directement dans une page de navigateur sans la nécessité d’installer un logiciel ou un codec externe. Cette solution suppose cependant une certaine gymnastique technique dès lors que l’objectif est de permettre la lecture de la vidéo sur tous les navigateurs.

En effet, devant la non-décision du W3C d’imposer les codecs dans la norme HTML5, les éditeurs de navigateur internet ont fait des choix stratégiques/techniques différents. Plusieurs formats battent donc le haut du pavé : WebM, MP4 et Ogg Theora

Pour la petite histoire, H.264/MP4 est supporté par le Moving Picture Experts Group. C'est un format gratuit pour certaines utilisations : la diffusion gratuite de vidéos par des sites Web par exemple. Les fichiers MP4 utilisant H.264 sont lisibles nativement sur les navigateurs Apple (Safari, Safari Mobile), Opera, Google Chrome et Firefox. OGG/Theora est un format de compression vidéo open source et donc gratuit. WebM est un format multimédia ouvert qui a été lancé par Google (après rachat de la société On2 Technologies). L'utilisation en est libre et gratuite.

Comme on peut le constater, il y a une certaine disparité dans le support des codecs, chaque éditeur défendant ses intérêts pour le meilleur ou pour le pire (commerciaux ou libres).

Heureusement, il est possible de proposer à la balise « video » d’HTML5 plusieurs sources alternatives dans plusieurs formats différents en indiquant leur type MIME. Ainsi, les navigateurs ne pouvant pas lire le MP4/H.264 ni la version WebM nativement (comme Firefox 3.6 par exemple) prendront la version au format Ogg Theora. De même, il est aussi possible de proposer comme version alternative une version flash de cette même vidéo : ainsi, les vieux navigateurs pourront aussi lire la vidéo. Il faut alors encoder la vidéo sous les différents formats recherchés.

 
 

Communiquez …  >> avec Ozenith !

Besoin de mettre en place une communication internet de qualité sans se soucier de la technique… Demandez un devis pour la création de votre site efficace et dynamique

 

Dans la même rubrique